24
MAY
2016

Non à la banalisation du discours révisionniste au sein du Gouvernement croate !

croatian-government-20161

English

Déterminé à continuer la lutte contre le négationnisme, l’EGAM lance l’appel « Non à la banalisation du discours révisionniste au sein du Gouvernement croate ! ». Ce texte, rédigé par l’EGAM en collaboration avec des activistes croates, dénonce la présence au gouvernement de Zlatko Hasanbegović en tant que Ministre de la Culture. Ce dernier est en effet un historien connu pour ses positions révisionnistes et négationnistes. 

L’appel a reçu un très large soutien international de la part de personnalités de la société civile et du monde de la culture. Ainsi, 183 signataires de 35 pays ont demandé que le révisionnisme et le négationnisme n’aient plus leurs places au sein du gouvernement croate.


Non à la banalisation du discours révisionniste au sein

du Gouvernement croate !

Lire l’appel sur Libération (France), Neues Deutschland (Allemagne), Total Croatia News (Croatia) et Balkans Insight et sur la Revue de Presse de France Inter (ci-dessous) 

Une décennie après sa candidature, la Croatie est devenue le 28ème Etat membre de l’Union Européenne en 2013. Cette accession devait être un symbole et une étape décisive dans le processus de transition démocratique du pays après son histoire mouvementée au 20ème siècle.
La Croatie doit aujourd’hui respecter et promouvoir les valeurs fondamentales de la démocratie, l’inclusion sociale et l’égalité des chances qui sont autant de garants pour la stabilité et la paix en Europe.
 
Cependant, le nouveau Gouvernement Croate manque visiblement à ses obligations. En effet, le Premier Ministre Croate, Tihomir Orešković, a nommé l’historien Zlatko Hasanbegović au poste de Ministre de la Culture. Ce dernier en qualité d’historien n’est connu que pour avoir défendu une approche révisionniste de l’histoire de son pays au XXème siècle. Récemment, il a publiquement déclaré que la défaite des Oustachis en 1945 représentait la plus grande tragédie nationale de la Croatie et a également plaidé pour la réhabilitation de Husein ef. Đozo, l’une des figures de la sinistre 13ème division SS Handschar. Il a par ailleurs été prouvé qu’il a contribué au magazine intitulé “L’Etat indépendant de Croatie“ en « hommage » au régime collaborationniste et génocidaire dirigé par les Oustachis, y faisant l’apologie de ce régime, de ses prétendues valeurs et de ses héros. En 1996, Hasanbegović avait écrit deux articles pour ce mensuel dans lesquels il louait les idées politiques d’Ante Pavelić et systématiquement niait les crimes commis par l’Etat Indépendant de la Croatie fasciste. L’année dernière, Hasanbegović affirmait que l’antifascisme (qui fonde la constitution croate) n’était qu’un concept vide.

Se souvenir des victimes du régime des Oustachis est pourtant essentiel. D’après les estimations les plus fiables, au moins 83 000 personnes ont été brutalement assassinées dans le camp de concentration et d’extermination de Jasenovac considéré comme le Auschwitz des Balkans. Et ce nombre ne prend pas en compte que les victimes répertoriées et identifiées. Les Oustachis ont systématiquement ciblé, capturé, torturé et tué des Serbes, Juifs, Roms pour des motifs racistes, ethniques et religieux, ainsi que des Musulmans bosniaques et des Croates pour des raisons politiques. Bien que le camp de Jasenovac a constitué le summum de l’horreur dans l’Etat dit Indépendant croate, les autorités collaborationnistes ont commis en bien d’autres endroits des atrocités et des crimes de masse. Les Oustachis, comme les Nazis, ont fait preuve d’une haine et d’une cruauté sans limite qui révèlent le mal absolu au cœur même de leur doctrine et du système mis en place.
 
Zlatko Hasanbegović instrumentalise les violences totalitaires de l’après-guerre pour discréditer la lutte contre le fascisme qu’il confond insidieusement avec les crimes du communisme, ce qui est une aberration.
Dans ses discours et ses publications, Zlatko Hasanbegović, qu’il légitime au nom de la liberté d’expression, met en cause les vérités historiques et les valeurs fondamentales de notre union politique.
 
Zlatko Hasanbegović n’a pas été choisi pour ses compétences dans le domaine de la culture, mais pour promouvoir et mettre en pratique l’idéologie qu’il incarne.
Ses premiers pas en tant que Ministre de la Culture confirment ce constat. Il a supprimé le Comité pour les médias à but non lucratif, a débarrassé la Télévision Nationale Croate des journalistes et rédacteurs qui lui étaient hostiles, et a soumis les membres de l’Agence pour les Médias Electroniques à une pression croissante ignorant les inquiétudes exprimées notamment par l’OSCE à ce sujet.
 
Ces évolutions doivent tous nous préoccuper. Considérant l’Europe comme une communauté de valeurs partagées, nous devons affirmer qu’il n’est pas acceptable qu’un Etat membre puisse être porteur d’une idéologie exclusive et favorable au révisionnisme historique. Nous devons mobiliser nos énergies pour mettre un frein à ces évolutions en Croatie, qui s’inscrivent dans une inquiétante dérive en Europe centrale et orientale.
 
C’est pourquoi nous appelons à une action commune pour que l’idéologie fondée sur le révisionnisme qu’incarnent les prises de position de Zlatko Hasanbegović, n’ait plus sa place en Europe et en Croatie. Ce n’est pas une question d’opinion ou de sensibilité politique mais l’expression de notre attachement aux valeurs fondamentales qui sont à l’origine du projet européen.
 
Par :
Benjamin Abtan, Président du Mouvement antiraciste européen – EGAM, Urša Raukar, Actrice (Croatie), Mario Mazic, Directeur de Programme à Youth Initiative for Human Rights – Croatia (Croatie), Annette Wieviorka, Historienne (France), Beate et Serge Klarsfeld, Ambassadeurs honoraires et Envoyés spéciaux de l’UNESCO pour l’Education sur l’Holocauste et la Prévention des Génocides (Allemagne et France), Kim Campbell, Ancienne Première Ministre du Canada, Présidente du World Movement for Democracy (Canada), Dražen Katunarić, Ecrivain, Poète et Editeur (Croatie), Judith Butler, Philosophe, Berkeley University (Etats-Unis), Dario Fo, Prix Nobel de Littérature (Italie), Sanja Iveković, Artiste (Croatie), Richard Prasquier, Vice-président de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah (France), Miguel Ángel Moratinos, Ancien Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération (Espagne), Tihomir Milovac, Conservateur en chef au Musée de l’art contemporain (Croatie), Jean de Dieu Mirindi, Président de l’Association des Etudiants Rescapés du Génocide (AERG) & Charles Habonima, Président du Groupe des Anciens Elèves et Etudiants Rescapés du Génocide (GAERG) (Rwanda), Danis Tanovic, Cinéaste (Bosnie-Herzégovine), Ivica Buljan, Metteur en scène (Croatie), Paula Sawicka, Présidente de Open Republic – Association contre l’antisémitisme et la xénophobie (Pologne), Anita Mitic, Directrice de Youth Initiative for Human Rights – Serbia (Serbie), Marian Mandache, Directeur Exécutif de Romani Criss (Roumanie)
 
Oliviero Toscani, Photographe (Italie), Ara Toranian, Co-Président du Conseil de Coordination pour les Organisations Arméniennes Françaises (CCAF), Rédacteur en chef de “Nouvelles d’Arménie“ (France), Caroline Fourest, Ecrivaine, réalisatrice de documentaires, journaliste, présentatrice radio à France Culture (France), Benjamin Stora, Historien, Président de la Cité nationale de l’histoire de l’immigration (France), Etienne Balibar, Professeur émérite en philosophie à l’Université de Paris-Ouest Nanterre, Chaire en Philosophie Moderne Européenne, Kingston University London (France), Alain Finkielkraut, Philosophe (France), Jacques Rupnik, Professeur à Sciences Po (France), Catherine Coquio, Professeure de littérature comparée à l’université Paris Diderot, Présidente de l’Association Internationale de Recherche sur les Crimes contre l’Humanité et les Génocides (France), Elie Chouraqui, Réalisateur (France), Frédéric Encel, Docteur en géopolitique et Professeur en relations internationales à Paris School of Business (France), Alice Tajchman, Maître de conférences honoraire des universités, Secrétaire générale de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah (France), Vlatko Silobrcic, Ancien Professeur, Membre de l’Académie Croate des Sciences et des Arts (Croatie), Toni Negri, Philosophe (France), Gayatri Chakravorty Spivak, Professeure à Columbia University (Inde), Chantal Mouffe, Professeure en Théorie Politique, University of Westminster (Belgium), Rossana Rossanda, Journaliste et femme politique (Italie), Naoki Sakai, Professeur à Cornell University (Japon), Saskia Sassen, Professeure Robert S. Lynd de Sociologie à Columbia University et Professeure invitée à la London School of Economics (Pays-Bas/Etats-Unis), Ilma Rakusa, Ecrivaine (Suisse), Nancy Fraser, Professeure Loeb en Sciences Politiques et Sociales et Professeure de Philosophie à la New School University of New York (Etats-Unis), Igor Štiks, Ecrivain et chercheur, Université d’Edinbourg (Croatie), Srećko Horvat, Philosophe (Croatie), Zoran Pusić, Président de la Ligue Anti-fasciste (Croatie), Dunja Vejzović Crnković, Chanteuse d’Opéra et Professeure de musique (Croatie), Rafal Pankowski, Rédacteur en chef adjoint du journal “Nigdy Wiecej” (Never Again) et membre de l’association Never Again (Pologne), Caroline Mecary, Avocate (France), Moawia M. Ahmed, Président du Greek Forum of Migrants (Grèce), Krasimir Kanev, Président du Comité Helsinki de Bulgarie (Bulgarie), Dominique Sopo, Président de SOS Racisme (France), Goran Ferčec, Ecrivain (Croatie), Michel Boujenah, Comédien (France), Jacky Mamou, Ancien Président de Médecins du Monde, Président du Collectif Urgence Darfour (France), Michael McEachrane, Ecrivain, Membre de Fight Racism Now (Suède), Levent Sensever, Porte-parole de Durde! (Turquie), Stelios Kouloglou, Journaliste, Réalisateur (Grèce), Boris Raonić, Président de l’Alliance Civique (Monténégro), Edin Koljenović, Coordinateur de programmes pour l’Alliance Civique (Monténégro), Sari Nusseibeh, Ancien Président de l’Université Al Qods (Palestine), Henry Rousso, Historien (France), Teuta Hoxha, Directrice de Youth Initiative for Human Rights – Kosovo (Kosovo), Léo Cogos, Directeur de Saut Jeune (France), Miroslav Broz, Directeur de Konexe (République Tchèque), Aleš Kranjc Kušlan, Philosophe et Sociologue, Directeur d’Ekvilib Institute (Slovénie), Ina Van Looy, Directrice du Centre d’Education à la Citoyenneté (Belgique),Ivana Sajko, Ecrivaine (Croatie), Dr. Daša Drndić, Ecrivaine, Ancienne Professeure Associée à l’Université de Rijeka (Croatie), Mirko Ilic, Designer (Etats-Unis), Zvonimir Jurić, Réalisateur (Croatie), Naima Balic, Professeure à l’Ecole d’Art Appliqué de Zagreb (Croatie), Vera Hurčak, Ancien historien de l’art (Croatie), Dragica Dragičević, Master en Philosophie (Croatie), Rastko Močnik, Sociologue, Ancien Professeur d’Université (Slovénie), Raphaël Chenuil-Hazan, Directeur de l’association “Ensemble contre la peine de mort“ (ECPM) (France), Dr. Ines G. Županov, Historienne, Université de Californie, Berkeley, Ecole Pratique des Hautes Etudes (Croatie), Pascal Bruckner, Philosophe et Ecrivain (France), Dubravka Duba Sambolec, Artiste et Professeure des Beaux-Arts (Slovénie/Norvège), Zoran Ferić, Ecrivain (Croatie), Rada Ivekovic, Professeure au Collège International de Philosophie (France), Nenad Popović, Editeur (Croatie), Andreja Der-Hazarijan Vukić, Associée à l’Archive des Beaux-Arts de l’Académie des Sciences et des Arts (Croatie), Daša Šašić Šilović, Directrice du Bureau International de Central and Eastern European Network for Gender Issues (Etats-Unis), Dunja Blazevic, Historienne de l’art, Conservatrice d’art (Serbie), Edo Popović, Ecrivain et Journaliste (Croatie), Benedetto Zacchiroli, Président de la Coalition Européenne des Villes contre le Racisme (Italie), Yannick Piquet, Président de la Fédération Bruxelloise des Jeunes Socialistes et Représentant bruxellois du MJS au Bureau de parti du PS (Belgique), Jette Moller, Présidente d’SOS Mod Racism (Danemark), Laura Slimani, Présidente du Mouvement des Jeunes Socialistes et des Jeunes Socialistes Européens (France), Yves Ternon, Historien (France), Tal Bruttmann, Historien (France), Pap Ndiaye, Historien (France), Géraldine Guilpain, Présidente des Jeunes Radicaux de Gauche (France), Tsion Grabarz, Membre de Hachomer Hatzaïr (France), Suzana Matvejevic, Cheffe d’unité pour la traduction en langue croate au Comité des Régions et le Comité Economique et Social Européen à Bruxelles (Croatie), Rajko Grlić, Réalisateur et Producteur (Croatie), Branko Čegec, Ecrivain, Poète et Editeur (Croatie), Dalibor Martinis, Artiste (Croatie), Ana Simeon, Médiatrice exerçant dans le privé (Canada), Tena Štivičić, Dramaturge (Croatie/Royaume-Uni),Goran Sergej Pristaš, Dramaturge, Professeur associé à l’Université de Zagreb (Croatie), Dr. Milena Dragićević Šešić, Professeure d’université, Chaire UNESCO en Politique et gestion culturelles (Serbie), Dr. Boris Buden, Théoricien culturel, Professeur invité à la Bauhaus Universität Weimar (Autriche), Dr. Sibila Petlevski, Professeure d’université (Croatie), Darko Lesinger, Journaliste (Croatie), Joachim Sartorius, Ecrivain (Allemagne), Đurđa Knežević, Ecrivaine et journaliste (Croatie), Erica Fischer, Ecrivaine (Germany), Srđan Dvornik, Chercheur indépendant en Sciences politiques, Consultant et Traducteur, Ancien Directeur exécutif du  Comité Helsinki de Croatie (Croatie), Gábor Csordás, Ecrivain et traducteur littéraire (Hongrie), Jean-Marie Laclavetine, Ecrivain et éditeur (France), Vasyl Makhno, Ecrivain (Ukraine/Etats-Unis),Jörn Cambreleng, Traducteur, Directeur d’ATLAS (France), Marc Dominicy, Linguiste, Professeur émérite à l’Université libre de Bruxelles (Belgique), Dr. Mircea Cartarescu, Ecrivain et Professeur à l’Université de Bucarest (Roumanie), Dr. Vjeran Zuppa, Professeur émérite à l’Académie des Arts Dramatiques (Croatie), Dr. Hito Steyerl, Réalisatrice, Professeure à l’Université des Arts (Allemagne), Douglas Henshall, Acteur (Royaume-Uni), Ivo Štivičić, Ecrivain (Croatie), Emina Bužinkić, Activiste et Politologue (Croatie), Zvonimir Dobrović, Directeur artistique des festivals Queer Zagreb et Perforations (Croatie), Boris Bakal, Metteur en scène, Réalisateur et Historien (Croatie), Bora Ćosić, Ecrivain (Allemagne), Michael Danby, Membre du Parlement (Australie), Luis Guerra, Artiste et Philosophe (Espagne), Iannis Roder, Professeur d’histoire-géographie (France), Henriette Asséo, Historienne, Professeure à l’EHESS, Directrice scientifique du projet MigRom (France), Annette Becker, Historienne, Professeure à l’Université Paris Ouest Nanterre la Défense (France), Eric Suter, Avocat (France), Natalie Felzenszwalbe, Avocate (France), Paul Memmi, Auteur-Traducteur (France), Alban Perrin, Historien, IEP Bordeaux (France), Dervo Sejdic, Vice-Président de l’ONG Kali Sara Roma Information Center (Bosnie Herzégovine), John Heffernan, Directeur Exécutif du Robert F. Kennedy Human Rights (Etats-Unis), Krzysztof Jarymowicz, Directeur de la Fondation pour la liberté (Fundacja dla Wolności) (Pologne), Dr. Joanna Talewicz – Kwaitkowskia, Directrice de la Fondation Dialogue – Pheniben (Fundacja Dialog – Pheniben) (Pologne), Magda Szewciów, Directrice de Console Women’s Association (Stowarzyszenie Kobiet Konsola) (Pologne), Anna Strzałkowska, Directrice de l’Association pour les Personnes LGBT Tolerado (Stowarzyszenie na Rzecz Osób LGBT Tolerado) (Pologne), Jakub Kościółek, Directeur de l’Association Interkulturalni.pl (Stowarzyszenie Interkulturalni.pl) (Pologne), Philippe de Lara, Philosophe, Professeur à l’Université Panthéon Assas (France), Sophie Coroller, Artiste (France), Cécile Germain, Secrétaire Générale des Jeunes Ecologistes (France), Igor Grubić, Artiste (Croatie), Iva Babaja, Designer (Croatie), Dr. Tomislav Pletenac, Professeur d’Ethnologie et d’Anthropologie culturelle à l’Université de Zagreb (Croatie), Dr. Natasa Govedić, Ecrivaine et Professeure de théâtre à l’Académie de l’art dramatique (Croatie), Dr. Branka Galić, Professeure de Sociologie, Vice-doyenne pour la Science et la Coopération Internationale, Faculté des Humanités et des Sciences Sociales, Université de Zagreb (Croatie), Siniša Labrović, Artiste (Croatie), Biljana Romić, Journaliste, Traductrice et Critique (Croatie), Tajana Gašparović, Dramaturge, Critique de théâtre et Editrice au programme Radio-Drama croate (Croatie), Zlatko Burić, Acteur (Denmark/Croatie), Damir Bartol Indoš, Artiste interprète (Croatie), Tanja Vrvilo, Conservatrice d’archives cinématographiques, Artiste interprète (Croatie), Dr. Lada Čale Feldman, Professeure à l’Université de Zagreb (Croatie), David Šporer, Professeur assistant à l’Université de Zagreb (Croatie), Aneta Mudronja Pletenac, Architecte et urbaniste, Etudiante en doctorat à l’Université de Zadar (Croatie), Dr. Senka Božić, Professeure associée d’Anthropologie socioculturelle (Croatie), Dr. Mario Vrbančić, Professeur associé de Littérature comparée et Cinématographie (Croatie), Dr. Tanja Bukovčan, Ethnologue et Anthropologue, Professeure assistante à l’Université de Zagreb (Croatie), Karla Lebhaft, Professeure assistante en Histoire de l’art à l’University de Zadar (Croatie), Dr. Adrijana Vidić, Professeure assistante (Croatie), Atila Lukić, Educateur et chercheur, Etudiant en doctorat (Croatie), Giga Gračan, Traductrice et Journaliste (Croatie), Dr. Lisa Guenther, Professeure associée en Philosophie à Vanderbilt University (Etats-Unis), Julie Park, Professeure émérite en Anthropologie à l’Université d’Auckland (Nouvelle Zélande), Drazen Babich, Consultant informatique (Nouvelle Zélande), Johan Fornäs, Professeur au Département Media et Communication à l’Université Södertörn (Sweden), Dr. Sanja Đurin, Anthropologue culturelle (Croatie), Maria Radic, Professeure (Nouvelle Zélande), Mihaela Vekarić, Traductrice (Croatie), Jelena Kupsjak, Professeure assistante en Ethnologie et Anthropologie à l’Université de Zadar (Croatie), Iva Krtalic Muiesan, Journaliste (Allemagne), Marko Torjanac, Acteur et Réalisateur (Croatie), Nataša Škaričić, Journaliste (Croatie), Dr. Biljana Kašić, Professeure à l’Université de Zadar (Croatie), Wong Yi-Lee, Professeure assistante au Département Politique et administration éducatives, Université Chinoise de Hong Kong (Hong Kong), Rada Borić, Directrice exécutive du Centre for Women’s Studies (Croatie), Gordan Maslov, Sociologue et Professeur (Croatie), Bosiljko Domazet, Fonctionnaire (Croatie), Ivan Paić, Conservateur d’art cinématographique (Croatie), Jay Wegman, Directeur du Abrons Art Center (Etats-Unis), Guy Gypens, Directeur artistique du Kaaitheater (Belgique), Peter Tatchell, Directeur de la Fondation Peter Tatchell (Royaume-Uni), Rajko Muršič, Anthropologue (Slovénie), Dr. Catherine Withol de Wenden, Professeure à Sciences Po Paris (France), Pascal Rambert, Ecrivain et directeur de théâtre (France)

Voir la Revue de Presse d’Hélène Jouan de France Inter (4.32):